Le dernier réverbére !

Publié le par Maria Dora

Le dernier réverbère a déserté ma rue .
Disparate, trop long, poussiéreux , l'air vieillot,
Il semblait ranimer dans son pàle falot
Quelques rayons épars échappés de la rue .
Il avait des amis lointains : la lune nue,
Les étoiles trainant leur lumineux chariot.
Plus prés de lui ,les chiens, l'irascible poivrot
Qui titubant marchait vers lui, la main tendue.
En a-t-il vu passer des couples d'amoureux !
Parfois, son coeur de verre ,ou des papillons bleus
Jusqu'a l'aube dansaient , s'enivrait de leur fiévre,
Et dans sa téte en feu se mélaient, chastes bruits,
Les mots d'amour fusant à peine de leurs lévres
Et le frémissement des insectes de nuit !


Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
J'ai toujours aimé les réverbères, les lanternes, les lampadaires, ça me fascine et ça réveille en moi, mon côté romantique. Merci, Maria Dora, pour ce bel article et cette magnifique illustration !Bonne journée et à bientôt !Bisous,Marie
Répondre
J
                                      Oh , ça c' est joliement dit, bravo pour ce texte la photo est également bien choisie , de temps en temps en fouillant sur les blogs on trouve des perles....                                        Je repasserai de temps en temps                                                     Amitiés                                                          condor79
Répondre
P
c'est un bien joli texte et j'aime particulierement la photobisous
Répondre
A
Allumeur de réverbère : un métier d'antan.Jolie évocation.
Répondre
D
Bel écrit et superbe photo n&b j'adooore !!BIZOU
Répondre
A
Très jolie poésie , c'est malheureusement vraie , nous avons perdu nos beaux réverbères , bonne journée Maria
Répondre
L
TOUT SIMPLEMENT MAGNIFIQUE.En remontant ton blog dernièrement comme tu le sais, j'ai eu le plaisir de découvrir quelques écrits de Yolande Brachetti.Merci ma tite Maria Dora.
Répondre
L
Très joli poème !
Répondre