Melon mariné au miel...

Publié le par maria dora

Pour profiter des derniers melons de la saison !
Melon mariné au miel et copeaux de jambon de bayonne
..................................................................................................
ingrédients pour 4 personnes :
2 melons
2 citrons verts
200 g de jambon de bayonne
75 g de miel liquide
10 cl de sauternes
quelques brins de persil plat

Prélevez le zeste des citrons, puis pressez-les pour recueillir leur jus;
Ouvrez les melons en  deux , épépinez-les et évidez leur chair a l'aide d'une cuillére a pomme parisienne .
Mettez les boules obtenues dans un plat creux , ajoutez le miel liquide , le jus de citrons et leur zeste , ainsi que le sauternes ; réservez 1 heure au frais...
Détaillez le jambon de bayonne en copeaux trés fins.
Avec les boules de melons , constituez une forme de grappe dans chaque assiette, arrosez du jus de macération , décorez des copeaux de jambon , de persil et de zeste de citron. Servir frais...
 

Publié dans recette

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
<br /> C'est une jolie recette qui semble simple à réaliser. Merci, Maria Dora !<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Bonjour Maria-Dora<br /> Tu diras merci au Docteur Sourour ! Voilà elle m'en a apprise des choses. ton melon me fait saliver ! maintenant que je n'ai plus de nausées.... j'ai les papilles émoustillées !<br /> bonne journée et gros bisous.Marishka<br /> <br /> PS : tu es en avance pour le WE !<br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> la présentation est magnifique<br /> <br /> <br />
Répondre
C
<br /> Ca compose une belle entrée.<br /> Bises <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> bonjour mon amie<br /> mon mari aussi est sous comprimes mais des fois il se permet de prendre du miel<br /> ce que j ai trouve sur le net<br /> <br /> <br /> Le fructose est au contraire un sucre plus rapide que le saccharose (5 oses pour le saccharose, 2 oses pour le fructose). Il n'est quasimment pas digéré et est métabolisé dans le foie, tandis que<br /> la saccharose est décomposé en glucose et fructose dans les intestins.<br /> <br /> Le glucose augmente plus le taux de glycémie que le fructose. Comme le saccharose amène aussi du glucose, il est donc préférable de prendre du fructose pour le diabétique mais en quantité très très<br /> raisonnable (méfiez vous par contre, comme de la peste des produits ayant des termes comme "sirop de glucose-fructose", c'est obtenu par hydrolyse de céréales et c'est ce qu'il y a de plus mauvais<br /> comme sucre)<br /> <br /> Pour un diabétique, le but est de supprimer l'envie de sucré et donc ne de rajouter de sucre à rien (y compris donc le miel qui entretient le gout du sucré). Le miel est donc complètement<br /> déconseillé car il apporte du gout sucré là où il ne devrait pas en avoir. De plus, le taux de sucre dans le miel et sa présentation fait qu'on prend plus de sucre en sucrant au miel, qu'en mettant<br /> de la saccharose.<br /> <br /> Manger du fructose c'est bien mais là où il est naturellement : les fruits.<br /> <br /> Le miel, interdit aux diabétiques ?<br /> <br /> Non. Le miel, qui contient en moyenne 38 % de fructose, 31 % de glucose et divers autres polysaccharides, parmi lesquels du saccharose, ne peut en aucun cas être considéré comme un aliment<br /> recommandable au diabétique.<br /> <br /> Le miel est-il contre-indiqué ?<br /> <br /> Non, le miel n’est pas contre-indiqué. Il doit toutefois être intégré dans la ration alimentaire d’un diabétique dans le cadre strict de la ration de glucides qui lui est permise journellement<br /> pour le bon équilibre de sa maladie. Attention, le miel ne doit en aucun cas être utilisé pour élargir son régime.<br /> <br /> Certains miels ont-il des vertus anti diabétiques ?<br /> <br /> Non, le fructose ne représente pas un traitement du diabète sucré et son administration prolongée en lieu et place du glucose n’entraîne aucune influence favorable sur l’évolution de certaines<br /> complications du diabète (lésions rétiniennes en particulier). Il en résulte donc qu’aucun miel, même ceux qui sont très riches en fructose, ne peut constituer une quelconque thérapeutique (ou<br /> aide thérapeutique) du diabète, quelle qu’en soit sa forme clinique.<br /> <br /> Quand le miel a-t-il un intérêt ?<br /> <br /> Chez le diabétique traité à l’insuline, le miel peut être très utile en cas de surdosage accidentel de la dose de ce médicament qui provoque un état d’hypoglycémie pouvant aller jusqu’au coma.<br /> Dans de tels cas, l’ingestion immédiate de miel va apporter rapidement du glucose dans le sang et corriger immédiatement les effets dramatiques de ce surdosage insulinique. Il s’agit donc là d’un<br /> moyen simple et salvateur que toute famille ou entourage d’un diabétique se doit de bien connaître.<br /> <br /> <br /> Sources :<br /> <br /> <br /> http://www.medisite.fr/medisite/-Le-miel…<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
D
<br /> <br /> Bonne recette qui donne envie surtout à cete heure de la journée<br /> <br /> <br /> Didier d<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
S
<br /> bonjour maria je te comprends pour essaouira une belle ville le maroc berau pays et on veut toujours revenir au point du depart insha allah rabi amine bisous<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> <br /> J'adore cette recette ! elle me met l'eau à la bouche ! bisous du jour<br /> <br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre