rupture..

Publié le par maria dora

tu venais de partir...sur la table ,ta lettre
répéterait cruels , implacables , les mots
dictés par la colére et les méchants propros
que ton aveuglement , seul ,voulait bien admettre.

comment ne plus penser ? je fermai la fenétre
essayant de laisser au dehors les échos
de ta voix malsonnante  et ceux de mes sanglots .
un besoin de silence envahissait mon étre .

seule avec ma douleur ,évoquant ton dédain ,
ton départ sans un geste évasif de la main ,
je me mis a pleurer ,brisée , anéantie ,

ta missive reçut le trop plein de mon coeur .
la retrouvant a l'aube , éffacée en partie ,
comme la pluie effeuille et malméne la fleur ,

je compris qu'il avait plu sur notre bonheur !

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
trés joli texte, très bien écrit
Répondre